Publicité temporaire en_tête
Header ad

Yacouba Isaac Zida : « Si je dois rentrer au Burkina pour être candidat en 2020, je serai prêt à affronter tous les risques »

Yacouba Isaac Zida : « Si je dois rentrer au Burkina pour être candidat en 2020, je serai prêt à affronter tous les risques »
468×60 content ad
En exil au Canada depuis trois ans, l’ancien Premier ministre du régime de transition burkinabè sort de son silence pour répondre aux accusations portées contre lui. Yacouba Isaac Zida annonce son intention de revenir sur le devant de la scène et n’exclut pas la possibilité d’être candidat en 2020.

Il y a un temps pour tout, affirme-t-il. Un temps pour garder le silence, un autre pour parler. Plus de trois ans après son arrivée au Canada, où il a rejoint sa famille au début de l’année 2016, après la période de transition post-Compaoré, Yacouba Isaac Zida a décidé que le moment était venu de s’expliquer. Sur son exil outre-Atlantique et les accusations de corruption qui le visent, mais aussi sur son expérience tumultueuse à la tête de l’État et ses ambitions politiques.

C’est dans la suite impersonnelle d’un appartement-­hôtel du centre-ville de Montréal, à des milliers de kilomètres de Ouagadougou, que l’ancien lieutenant-colonel, qui s’est fait un nom en succédant à Blaise Compaoré, a reçu JA. Détendu et affable, il n’a esquivé aucun sujet. Une manière pour lui de se réhabiliter avant la présidentielle de 2020 ? Sans aucun doute. Car, malgré les menaces judiciaires et ses rapports tendus avec le président Roch Marc Christian Kaboré, l’ex-militaire entend bien…acheter et lire le reste de l’article.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.