Publicité temporaire en_tête
Header ad

Urgent: Six éléments de la sécurité de Paul Biya arrêtés par les autorités Suisses

Urgent: Six éléments de la sécurité de Paul Biya arrêtés par les autorités Suisses
468×60 content ad
Six membres de la Sécurité présidentielle ont été interpellés pour avoir subtilisé les affaires d’un journaliste qui suivait une manifestation d’activistes, opposés au séjour de Paul Biya en Suisse, devant l’Hotel Intercontinental à Genève.

Le 26 juin, rapporte 20 miniutes Suisse, un journaliste de la RTS a déposé une plainte pénale. Alors qu’il se trouvait devant l’hôtel Intercontinental pour suivre une manifestation d’opposants au président camerounais Paul Biya, des membres du service de sécurité de ce dernier l’ont agressé et immobilisé, pendant que d’autres s’emparaient de son téléphone, de son porte-monnaie et de son sac notamment. Le journaliste a été légèrement blessé et des objets endommagés.

-lire aussi- Urgent: Paul Biya admis d’urgence au centre hospitalier universitaire de Génève?

La Confédération, indique TDG Genève, était intervenue auprès des autorités camerounaises après cette agression. Elle estime que de tels incidents sont «inacceptables». L’ambassadeur du Cameroun avait été cité à Berne. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) lui avait indiqué que la liberté de la presse est protégée et devait être respectée.

Suite aux enquêtes, la police judiciaire a identifié six personnes, membres du service de sécurité du président Biya, qui, mercredi dernier, ont molesté un journaliste de la Radio Télévision Suisse, le blessant légèrement et s’emparant de ses effets personnels et de son matériel professionnel.

Elles ont été interpellées mardi 2 juillet et placées en arrestation provisoire, fait savoir mercredi le Ministère public genevois dans un communiqué. Il s’agit de cinq hommes et d’une femme. A l’issue de leur audition, les cinq hommes ont été mis à la disposition du Ministère public. La femme, porteuse d’un passeport diplomatique, a été libérée.

Nous sommes en liaison avec nos confrères de 20 minutes et de la RTS pour suivre les derniers développements de cette affaire.

Il est important de rappeler au président Paul Biya, la nécessité de rentrer au Cameroun, pour d’une part, faire des économies substantielles sur le budget de l’Etat en ces temps de recession et de pénurie de devise et, d’autre part, organiser le DIALOGUE NATIONAL entre les enfants du Cameroun pour mettre fin au flot de morts dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, à la crise des réfugiés et déplacés, libérer les détenus politiques et refonder ce pays qui est sous la menace du tribalisme et de la haine.

A. Moundé Njimbam

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.