Publicité temporaire en_tête
Header ad

Urgent: Paul Biya admis d’urgence au centre hospitalier universitaire de Génève?

Urgent: Paul Biya admis d’urgence au centre hospitalier universitaire de Génève?
468×60 content ad
L’état de santé de Paul Biya , se serait dangereusement dégradé dans la nuit de samedi à dimanche .

Ce serait ce qui explique , la venue aux nouvelles de Jean Kuété, à la tête d’une importante délégation d’une vingtaine des barons du régime . Le dictateur aurait été admis tard dans la nuit de samedi à dimanche , de toute urgence dans une clinique Genevoise , où son diagnostic vital serait engagé . Ce qui dans le jargon médical , signifie qu’il serait plongé dans un coma artificiel, pour tenter de le ramener à la vie .

Comme je vous l’annonçais déjà , depuis samedi sur cette même tribune , dans la nuit du mardi au mercredi , il avait à la suite d’un malaise survenu tard dans la nuit , exigé qu’on fasse venir un confesseur , vraisemblablement pour lui administrer le sacrement de l’extrême onction , avant par la suite , de se raviser face à l’angoisse et au désarroi de sa femme , soudainement devenue inconsolable, et très agitée .

Hier matin , pour ne pas susciter d’interrogations , et donner le change , l’entourage du dictateur a décidé de déménager en catimini , en direction de l’hôtel La Réserve , en disant au personnel de l’Intercontinental que le président s’y trouvait déjà , à la suite d’un rendez- vous à proximité .

Or , la BAS dispose en temps réel , des informations émanant du centre hospitalier , où séjourne Paul Biya , depuis dimanche à 2h 45 du matin , faisant état de sa présence en ces lieux .

D’autre part , nous avons également des sympathisants de la BAS , en fonction à l’hôtel La Réserve , qui nous certifient photos à l’appui , que non seulement ils n’ont le moindre , pas du tout aperçu le président camerounais en ces lieux , mais jurent que l’immense suite réservée à son intention , où trône un garde en permanence, est inoccupée, et les trois mini-bars y attenant n’ont pas été utilisés .

En revanche , les contacts de la BAS infiltrés auprès du Centre Universitaire Hospitalier , qui accueille le dictateur , nous assure avoir vu livrer une cinquantaine de repas , dont les huîtres dont raffole la première Dame , dans des compartiments VIP de l’aile privée de l’établissement.

On signale également le passage de Michel Roussin , en service chez Vincent Bolloré, ancien capitaine de gendarmerie , directeur de cabinet du comte Alexandre De Marenches , patron du SEDEC , ancêtre de la DGSE, le contre espionnage français . Mais l’amitié entre Roussin et Biya , remonte de l’époque où le premier était ministre de la Coopération dans le gouvernement Balladur en 1993 .

Affaire à suivre .

Jean-Pierre Du Pont

Source: Coupfrancs

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.