in

Une étude française révèle que la 5G augmente les risques pour le climat

Le déploiement de la nouvelle technologie d’Internet mobile est susceptible d’entraîner une « augmentation significative » des émissions de gaz à effet de serre, selon un conseil indépendant sur le climat.

Le déploiement de la technologie 5G en France pourrait entraîner une forte augmentation des émissions de carbone, selon un rapport publié aujourd’hui (19 décembre) par le Haut Conseil pour le Climat (HCC).

L’étude, la première du genre en France, a examiné l’impact environnemental du déploiement de la technologie de téléphonie mobile 5G dans le pays – un processus qui est déjà en cours.

Le HCC est un organisme indépendant chargé de conseiller le gouvernement sur les politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il a constaté que la technologie 5G entraînera une augmentation significative de l’empreinte carbone de la technologie numérique.

Les émissions supplémentaires proviendront principalement de la fabrication de nouveaux appareils – smartphones, casques, etc. – et des équipements des réseaux et des centres de données.

Le déploiement de la 5G entraînera également une augmentation de la production d’électricité en France, a constaté le HCC.

L’empreinte carbone du numérique en France est actuellement d’environ 15 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an. Cela équivaut à environ 2 % de l’empreinte carbone globale de la France, ce qui signifie que les émissions moyennes de CO2 sont de 11 tonnes par personne.

Pour mettre cette quantité en perspective, le site d’information sur l’énergie Energuide indique que les émissions moyennes de CO2 d’une personne vivant en Belgique sont de huit tonnes par an.

Pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés Celsius, le niveau moyen d’émission de CO2 par habitant sur notre planète ne doit pas dépasser 2,1 tonnes d’ici à 2050, indique le site web.

Selon le rapport du HCC, la technologie 5G pourrait ajouter entre 2,7 et 6,7 millions de tonnes d’équivalents CO2 par an d’ici 2030.

Le rapport indique que les évaluations de l’impact positif théorique de la 5G sur l’environnement, comme la diminution de la demande de transport, l’amélioration de l’efficacité énergétique, etc. ont été insuffisantes.

Le HCC a émis cinq recommandations à l’intention du gouvernement.

Il s’agissait notamment de clarifier les enjeux climatiques avant de déployer de nouvelles technologies, comme la 5G, d’imposer des limites d’empreinte carbone aux opérateurs téléphoniques déployant la 5G et de mieux informer le public sur le gaspillage ou l’utilisation disproportionnée d’énergie associée aux services numériques.

Le déploiement de la 5G en France

À terme, tous les sites en France devront fournir un service 5G, mais les phases initiales sont les suivantes :

La 5G dans 3 000 sites d’ici 2022, 8 000 sites d’ici 2024 et 10 500 sites d’ici 2025.

Au moins 25 % de ces sites doivent se trouver dans des « zones faiblement peuplées et des zones industrielles, en dehors des principales zones métropolitaines », précise l’Arcep, l’agence française de régulation des télécommunications.

Selon un porte-parole de l’Arcep, les quatre opérateurs télécoms ont également l’obligation d’augmenter la couverture 4G.

A partir de 2022, au moins 75% des sites [en France] devront bénéficier d’un débit de téléchargement de l’internet mobile d’au moins 240Mbps (mégabits par seconde). D’ici à la fin de 2025, 90 % des sites devraient offrir ce débit.

La France n’est pas le premier pays d’Europe à introduire la 5G.

Elle a déjà été lancée en Espagne, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suisse.

Dans le monde, la Corée du Sud est en pointe dans le déploiement et la commercialisation de la 5G sur des fréquences similaires à celles de l’Europe.

L’Arcep publiera début 2021 des cartes qui permettront de suivre le déploiement de la 5G.

Y figureront les emplacements des sites que les opérateurs prévoient de mettre en service dans les trois mois et les emplacements des sites pour lesquels une demande de permis de construire a été déposée.

Written by Dani Bouzou

Je suis passionné par les nouvelles technologies et le digital  ! Toujours connecté, je ne rate aucune infos que je vous livre sur notre site.

Comment gérer les avis négatifs du secteur médical sur Google My business

Le Team Building en ligne