Publicité temporaire en_tête
Header ad

Politique: Blé Goudé s’adresse aux Camerounais depuis la Haye

Politique: Blé Goudé s’adresse aux Camerounais depuis la Haye
468×60 content ad
Charles Blé Goudé, ex-patron de la galaxie patriotique a témoigné sa gratitude au peuple camerounais, deux mois après sa sortie des geôles de Scheveningen à la Haye.

-un texte de Jean Kelly Kouassi/ linfodrome-

Très prolifique sur les réseaux sociaux, l’ex-ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé n’en finit pas de délivrer des messages de reconnaissance, de paix et de réconciliation, depuis son séjour hangois.

-lire aussi- En direct sur Facebook : Charles Blé Goudé demande aux Ivoiriens de s’inspirer du Ghana (Vidéo)

Après un message vidéo, adressé aux ivoiriens, sur sa page Facebook, le 27 mars dernier, l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), utilisera le même canal pour cette fois, s’adresser aux Camerounais. « Plus qu’une avocate, tu es pour moi une mère. A travers toi, je traduis toute ma gratitude au peuple camerounais. Merci à toi Me Kadji pour ta présence à mes côtés dans cette épreuve. Ton fils Charles Blé Goudé », dans ce message destiné à Me Kadji, membre de son équipe de défense lors de son procès à la Cour pénale internationale, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), se dit reconnaissant à la population camerounaise.

A l’en croire, ces derniers n’auraient ménagé aucun effort, pour lui apporter le soutien moral dont il avait besoin lors de son séjour carcéral. Lequel soutien lui aurait permis de tenir le coup alors qu’il était jugé pour des lourdes charges de crime contre l’humanité devant la Cour pénale internationale.

L’ex-codétenu de Laurent Gbagbo bénéficie actuellement d’une liberté conditionnelle en attendant qu’une suite soit donnée à l’affaire qui l’oppose au bureau du procureur dirigé par la Gambienne Fatou Bensouda. Charles Blé Goudé rappelons-le  a été   acquitté en même temps que son mentor le 15 janvier dernier par la majorité des juges de la Chambre de première instance de la CPI. Sa liberté sera ordonnée le 01 février 2019 en appel avec de nombreuses restrictions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.