Publicité temporaire en_tête
Header ad

Pays-Bas: Des secrets sur le séjour de Blé Goudé à La Haye, ce que la Cpi lui impose

Pays-Bas: Des secrets sur le séjour de Blé Goudé à La Haye, ce que la Cpi lui impose
468×60 content ad
Charles Blé Goudé, ex-leader des jeunes patriotes, a été libéré vendredi 1er février 2019 par la Cour pénale internationale (Cpi), sous conditions, dont l’obligation de résider dans un État membre de la cour en attendant un éventuel procès en appel. Contrairement à l’ancien chef d’État, Laurent Gbagbo, que la Belgique a accepté de recevoir, Blé Goudé est toujours dans un hôtel à La Haye, aux Pays-Bas «dans l’attente d’un pays d’accueil». Son séjour néerlandais est capital pour ses partisans. Tous veulent savoir le quotidien du dernier ministre de la Jeunesse de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. Charles Blé Goudé a décidé de se consacrer « à ses enfants, à sa famille, durant le temps qui lui sera nécessaire», avait mentionné Martial Yavo, administrateur et porte-parole du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), dans un communiqué publié début février 2019.
-Un texte de Cyrille DJEDJED/Linfodrome-

Selon une source généralement bien informée, les conditions imposées à Blé Goudé sont suivies à la lettre. «Il n’a pas le droit de sortir de son hôtel sans autorisation», a révélé notre source. «Son discours de la dernière fois a été visé par la Cour pénale internationale avant publication », a-t-elle ajouté. Le 27 mars 2019, dans une déclaration sur les réseaux sociaux, l’ex-détenu a assuré qu’il sera un «instrument au service de la paix» en Côte d’Ivoire et n’encouragera «aucune tentation de vengeance». Autre information sur le séjour de l’ex-leader estudiantin : « il n’y a que ses repas qui sont pris en compte par la Cpi ».

Cela fait maintenant plus de deux mois que Charles Blé est en liberté conditionnelle. Mais, les conditions imposées par la Cpi semblent souvent agacer l’ancien leader des jeunes patriotes. « Les premiers jours, quand il recevait des visiteurs, il devait payer pour se servir des assiettes de l’hôtel. Il a dû protester afin que ça change», a précisé notre source.

Malgré tout, Blé Goudé est au ”travail”. L’ex-leader des jeunes patriotes met son temps à profit pour recevoir parents, amis et connaissances. Il parle, entre autres sujets, de l’avenir de la Côte d’Ivoire. Début avril, il a échangé avec l’ancien député de Port-Bouët, Kouadio Konan Bertin dit ”KKB”. Mercredi 10 avril 2019, il a reçu la visite d’une délégation de l’Union des nouvelles générations (Ung). Blé Goudé, président du Cojep, a indiqué qu’au-delà de cette visite qui lui met du baume au cœur, il faudra véritablement travailler à recoller les morceaux d’une Côte d’Ivoire en quête de cohésion sociale. Il a, par ailleurs, révélé qu’une rencontre est prévue entre le président de l’Ung, Stéphane Kipré et lui, dans l’optique de peaufiner une stratégie commune pour une campagne de réconciliation entre Ivoiriens, quelle que soit leur obédience politique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.