Publicité temporaire en_tête
Header ad

Mali: Un journaliste condamné à six mois de prison, un autre «porté disparu »

Mali: Un journaliste condamné à six mois de prison, un autre «porté disparu »
468×60 content ad

Sale temps pour les journalistes au Mali. Alors qu’un journaliste a été condamné à six mois de prison pour «diffamation», un autre est porté disparu. En déplacement dans le nord du pays, ce dernier aurait été enlevé par des groupes terroristes.

Boubacar Yalkouyé, Directeur de publication du Journal «Le Pays», a été condamné, ce 27 décembre, par le Tribunal de grande instance de la commune V du district de Bamako. Le journaliste a été condamné à six mois de prison dont deux avec sursis, dans l’affaire l’opposant à la Cour constitutionnelle. Le journal avait, à l’approche de la présidentielle de cette année, écrit dans ses colonnes que des membres de la Cour constitutionnelle avaient été soudoyés (moyennant 900 millions de FCFA) par le pouvoir en place. Une peine jugée trop sévère par Reporter sans frontière (RSF). Le journaliste a fait appel de cette décision.

 

La plus grosse frayeur des hommes de média au Mali vient cependant de la disparition inquiétante depuis jeudi matin de Issiaka Tamboura, directeur de publication du journal « Le Soft ». De retour de son village Boni, dans la région de Mopti (centre du Mali), il aurait été enlevé, par des membres de sa famille, par des terroristes.

Un Comité de crise vient d’être mis en place à la Maison de la presse du Mali. Le comité « reste vigilant et mobilisé et appelle tous les confrères à la rigueur et à la retenue afin que Issiaka Tamboura retrouve sain et sauf sa famille et ses collègues dans les plus brefs délais ».

Banicono

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.