Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Mali : MSF développe de nouvelles stratégies pour venir en aide aux populations

Mali : MSF développe de nouvelles stratégies pour venir en aide aux populations
468×60 content ad
Présent au Mali depuis 1985, Médecin Sans Frontière (MSF) a initié en 2018, cinq projets innovateurs spécifiquement adaptés au contexte malien. Parmi ceux-ci, E-care est une application créée pour diagnostiquer et prescrire des médicaments aux patients sans connaissance pratique en pédiatrie. L’application et 04 autres projets ont été présentés ce samedi, au cours d’un déjeuner de presse qui a eu lieu à l’hôtel le mandé.

En 2018, l’ONG MSF a traité plus de 7987 enfants malnutris au Mali. Un chiffre assez élevé mais inférieur, aux sujets qui souffrent de malnutrition. C’est dans le cadre de renforcer ses capacités et traiter de mieux en mieux les personnes malades que MSF a lancé la stratégie nomade. Une nouvelle approche pour faciliter l’accès aux soins, aux communautés pastorales du Nord du Mali. Dans cette partie du pays explique Lamine Kéita, chargée de communication de l’ONG, MSF a déployé des équipes pour la prise en charge des pathologies telles que le paludisme, la diarrhée, la malnutrition et aident aussi les femmes enceintes pour les consultations et les accouchements normaux urgents.

Ouvert depuis 2014 à Koutiala, l’antibiothérapie est un laboratoire de microbiologie de MSF, qui permet de mettre en évidence un certain nombre de gènes. Ce labo a été évalué par l’Institut national de recherche en santé publique (l’INRSP) dans le cadre d’un projet financé par l’OMS sur la résistance des bactéries. Et a été retenu comme une sentinelle dans la surveillance de la résistance aux antibiotiques.

Au Mali, les cancers les plus fréquents sont le cancer du col de l’utérus et du sein qui représentent 30,2% des cancers tous sexes. MSF a traité, grâce à son projet de lutte contre le cancer, débuté en octobre 2018, 164 nouveaux patients. Selon les responsables de l’Ong, ce sont au total cinq projets développés au Mali pour soigner les populations dont l’accès aux soins de santé est difficile.

M.B

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.