Publicité temporaire en_tête
Header ad

Mali: L’ONU sanctionne trois individus accusés d’entraver l’accord de paix

Mali: L’ONU sanctionne trois individus accusés d’entraver l’accord de paix
468×60 content ad

 Un texte de Marie Bourreau (correspondante à New York)—

Après avoir laissé planer la menace de sanctions contre tous les signataires de l’accord de paix- y compris les autorités maliennes-, le Conseil de sécurité s’est finalement accordé sur une approche qualifiée par un diplomate de « progressive et équilibrée » pour ne pas mettre en péril l’accord de paix. Pour l’instant, trois individus dont les liens avec des groupes terroristes ou des activités de trafic ont pu être prouvés, sont sanctionnés.

Le premier, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune, appartient à la coalition pour le peuple de l’Azawad. Il est accusé d’entretenir des liens avec le groupe terroriste pour la défense des musulmans dans la région de Tombouctou. Le second, Ahmoudou Ag Asriw, fait partie de la direction du GATIA, un groupe pro-gouvernemental. Il est accusé d’être engagé dans le trafic de drogue pour financer des attaques contre les forces maliennes. Le troisième individu sanctionné, Mahamadou Ag Rhissa, est un homme d’affaires influent de la région de Kidal, membre du HCUA, issu de la rébellion. Il est impliqué dans le trafic de migrants et des activités de contrebande de pétrole avec l’Algérie.

Sans accélération de la mise en oeuvre de l’accord de paix, de nouveaux noms pourraient être proposés, estime un diplomate.

 

Source : RFI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.