Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
 
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Le pasteur M’pam DIARRA appel à l’unité du Corps de Christ au Mali (Interview)

Le pasteur M’pam DIARRA appel à l’unité du Corps de Christ au Mali (Interview)
468×60 content ad
Le pasteur M’pam Diarra de la Mission Internationale de Tinkélé (MIT) souhaite l’unité du corps de Christ au Mali. Seule notre unité en Jésus Christ nous permettra de réaliser « des prodiges » dans notre pays. Le pasteur nous raconte ici les objectifs de la MIT et son avis sur le rassemblement des églises du Mali.

Propos recueillis par Kouane DIARRA/Stagiaire—

Le Bon Berger: Bonjour pasteur, pouvez-vous, vous présentez à nos lecteurs ?

Pasteur : Bien sûr, je m’appelle M’pan Diarra né en 1958 à Galamina dans le cercle de Bougouni région de Sikasso. Je suis actuellement à la MIT depuis plus de 15 ans.

Le Bon Berger : Pourquoi une Mission Internationale de Tinkélé ?

D : Vous savez à chaque époque Dieu suscite des personnes pour nous éclairer et cela depuis des temps anciens. Nous avons vu beaucoup de prophètes venir annoncer la Parole de Dieu jusqu’à l’arrivée du Seigneur Jésus. Aujourd’hui Dieu a vu la peine du Mali. Il a vu l’état dans lequel se trouve notre pays, les prophéties avaient annoncé que la lumière brillera sur le Mali « Je me rappelle la venue de Reinhard Bonnke qui a été interdite malgré tout cela, il avait prophétisé que Dieu suscitera quelqu’un qui va prophétiser à sa place ». Ce choix est tombé sur le pasteur Michel Samaké. Dieu l’a choisi depuis ce moment pour étaler sa lumière au Mali afin que Ses enfants connaissent réellement la voix de Dieu. C’est la raison pour laquelle il y a eu la Mission Internationale de Tinkélé, une mission qui a pour vocation de prêcher la Parole de Dieu et les œuvres sociales partout à travers le Mali et dans la sous-région

Le Bon Berger : Quels sont précisément  vos objectifs à la Mission Internationale de Tinkélé ?

D : Notre objectif c’est de faire mieux comprendre à la population, la Parole de Dieu. Comme vous le savez, Dieu n’est pas la religion, Dieu est Dieu, c’est pourquoi à travers les prêches et l’évangélisation, la MIT parvient aujourd’hui à montrer la vraie voie aux populations. La voie divine qui nous rassemble et qui fait de vous des vrais enfants de Dieu pour que la cohésion et la paix règnent partout dans le pays.

Le Bon Berger : Pasteur en tant que cadre de la MIT. Pouvez-vous nous retracer un  peu l’historique de la Mission ?

D : Le père fondateur de cette mission c’est le pasteur Michel Samaké que Dieu a choisi depuis près de 30 ans pour cette mission. Chaque fois que Dieu suscite quelqu’un, il le forme d’abord et après il l’envoie sur le terrain. C’est pourquoi, après tout ce que Dieu a fait à travers Michel il a catalysé également des gens à coté de lui comme à la période de Moïse il y avait des hommes comme Hur et Aaron. Je suis l’un de ses premiers élèves malgré que je suis plus âgé que lui mais pour moi l’âge ne compte pas il est mon père spirituel.

La Mission Internationale de Tinkélé a été créée pour l’union de tous les fidèles de Dieu et tous les enfants de Dieu. C’est pour que la lumière de Dieu brille partout au Mali et dans la sous-région que la MIT est née.

Le Bon Berger : Depuis que vous êtes venu à la MIT, quel est le bilan que vous pouvez faire après toutes ces années ?

D : Je peux affirmer haut et fort que je suis satisfait, d’abord globalement du bilan de la MIT. Au début la MIT ne regroupait que l’église mère de Tinkélé mais aujourd’hui je vous dis qu’il y a plus d’une centaine d’églises qui ont été implantées par le travail colossal que mène le pasteur Michel et ses élèves donc c’est un bilan très positif. Au niveau national à l’exception de Kidal, Gao et Tombouctou, la MIT couvre le reste du pays.

Quant a mon bilan personnel, d’abord je vous dis que j’ai personnellement beaucoup                   changé parce qu’il faut qu’une personne naisse de nouveau quand il est en Christ. J’ai, commencé ce service aux côtés du pasteur Michel Samaké qui instruit beaucoup de choses. Il m’a placé comme pasteur dans cette église ici qui a commencé depuis 2012 (une église de la MIT située à Kalaban Coro).  Au début, on était cinq à dix personnes aujourd’hui pendant le culte nous atteignons 1500 personnes. L’année dernière sans les évangélisations, les prêches et les enseignements dans cette église il y a au moins 850 personnes qui se sont données à Jésus Christ.

Le Bon Berger : Est-ce que la MIT est  membre de l’AGEMPEM ou du Collectif Amen-Réveil ?

D : On peut dire que la MIT est membre des deux groupes avant ce n’était pas le cas mais aujourd’hui, nous avons tendance à l’union de tous les chrétiens du Mali. Dans la mesure où sans l’union aucun ministère ne peut vraiment dominer le Mali entier. Il faut que nous nous donnions la main pour que nous allions de l’avant dans l’œuvre de Dieu.

Le Bon Berger : Quel serait votre avis si l’AGEMPEM, Amen-Réveil et les missions indépendantes se réunissaient pour créer un haut conseil pour les églises évangéliques ?

D : ça serait une excellente chose dans la mesure où nous avons déjà fait une conférence à ce stade, l’année dernière on a fait une journée concernant cela pour que tout le monde soit uni qu’on ait un haut conseil ou un autre parce que l’ancien AGEMPEM excluait beaucoup de personnes mais aujourd’hui l’AGEMPEM a pris une nouvelle formule, celle du rassemblement. Je félicite aujourd’hui ce nouveau groupe pour l’œuvre réunificatrice qu’il est entrain de faire au sein de tous les groupements afin que nous soyons unis corps et âmes pour le combat commun.

Le Bon Berger : pasteur croyez-vous encore à la manifestation du Saint-Esprit de nos jours comme au temps des apôtres ?       

D : Effectivement, je crois à la manifestation du Saint-Esprit parce que c’est par le Saint-Esprit que Jésus se manifeste maintenant partout dans le monde. Jésus après s’être élevé dans les cieux il a dit à ses disciples qu’ils auront la puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur eux et c’est le même Saint-Esprit qui agit en nous et prouve la puissance divine partout où nous prêchons, il y a des aveugles qui retrouvent la vision, les malades sont guéris, c’est par la manifestation du Saint-Esprit. Donc cela se n’est pas à denier, Jésus se manifeste dans toutes les églises de la MIT et c’est le Saint-Esprit qui agit.

Le Bon Berger : Quelle exhortation avez-vous à donner au Corps du Christ                            au Mali ?

D : J’exhorte tous les chrétiens de proche ou de loin, bref tous les Enfants de Dieu à se donner la main. Qu’on cesse de se cacher derrière les dénominations car Jésus a souhaité que nous soyons unis comme un seul Corps en Lui. C’est pourquoi si nous nous donnions la main le Mali sera éclairé et la lumière de Jésus brillera partout. Je demande l’union totale de tous les chrétiens autour de la cause commune qui est l’épanouissement de la Parole de Dieu.

Le Bon Berger : Pasteur quel est votre mot de la fin ?

D : J’adresse mon mot de la fin à nos leaders, il faut impérativement que nos responsables s’unissent parce que j’ai remarqué que dans la plupart des temps, dans les cérémonies, nous voyons les chrétiens unis : par exemple en cas de décès, de mariage partout à la base il y a l’union. Je demande l’union des leaders comme le fait la base afin que l’appel qu’on a lancé pour l’union soit vite concrétisé.

 

Que le Dieu vous bénisse au nom de JESUS- CHRIST.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.