Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Guinée : La CPI va t’elle interpeller Alpha Condé ?

Guinée : La CPI va t’elle interpeller Alpha Condé ?
468×60 content ad
Alors que les morts s’accumulent lors des manifestations politiques, l’opposition n’exclue pas de voir désormais Alpha Condé se retrouver  à la Haye, siège de la Cour Pénale Internationale (CPI), une institution décriée par de nombreux dirigeants africains. En Guinée la barre des cent morts en lien avec les violences politiques a été dépassée. Mais la justice n’a pas encore été en mesure d’élucider une seule affaire.

Pendant que l’opposition menace d’appeler à de nouvelles manifestation, Dr Faya Milimouno, l’un des ses leaders prône un changement de stratégie. Mais le leader du Bloc Libéral prévient d’ores et déjà que l’actuel dirigeant guinéen pourrait se retrouver à la Haye. Explications…

 « On est dans un état d’esprit où le Gouvernement a décidé de confisquer les droits et libertés. J’ai dit qu’il faut qu’on se retrouve pour faire un travail de sensibilisation pour amener l’ensemble du peuple à réaliser la dangerosité de la situation dans laquelle nous vivons. Parce que telle qu’elle est en train d’évoluer, on a l’impression qu’on isole une communauté, et on la peint comme étant celle qui est à l’origine de la violence. Les gens voient que c’est la police et la gendarmerie qui sont en train d’utiliser des balles réelles contre la population qu’on est en train de communautariser », a averti Dr Faya Milimouno.

En pareille circonstance, explique-t-il, si l’opposition ne prend pas garde pour essayer de murir la réflexion, elle risque de tomber dans le jeu du pouvoir en place.  Or, note-t-il, le guinéen est aujourd’hui fatigué de tout.

« Les enfants sortent, on les gaze, les enseignants sortent on les gaze, il n’y a pas aujourd’hui un pan de la société guinéenne qui ne soit pas en train de souffrir. Comment fédérer les forces ? Ça demande une nouvelle dynamique. Alpha Condé est dans une dynamique, il sait qu’il a échoué et qu’il peut même aller à Haye, mais il va causer le plus grand mal au pays avant de partir. Si nous ne réfléchissons pas pour voir une stratégie beaucoup plus inclusive, ça risque de coûter très cher », a prévenu ce collaborateur de Cellou Dalein Diallo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.