Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Guinée: Alpha Condé sera jeté en prison s’il tente un 3ème mandat

Guinée: Alpha Condé sera jeté en prison s’il tente un 3ème mandat
468×60 content ad
« S’il y a modification de la Constitution, il y aura troisième mandat », a déclaré Alpha Condé dans une interview accordée à la presse Sénégalaise.  Cette sortie du Chef de l’Etat guinéen crée des remous dans la société civile et l’opposition guinéenne qui n’entendent laisser le président de la république s’éterniser au pouvoir au-delà de son dernier mandat en 2020.

« Depuis un certain temps, le Président Alpha Condé essaie de tester la détermination du peuple de Guinée à lui faire entendre raison. Je pense cette autre fuite en avant qu’on perçoit dans cette sortie médiatique qu’il a accordé à la presse sénégalaise n’est pas différente de ce qu’il entreprend jusque maintenant. Nous sommes avec les forces sociales du pays, le syndicat, la société civile, un débat n’est pas ouvert sur cette question, et il n’y aura pas débat autour. Pour nous, il n’y a pas de possibilité pour Alpha Condé de rester au pouvoir en Guinée après 2020. Il faut qu’il comprenne cela. Tous les dictateurs qui s’entêtent à vouloir tripatouiller leur constitution pour se pérenniser au-delà du mandat que leur peuple leur a accordé sont en prison ou en fuite. Si c’est ce destin qu’il veut avoir, le peuple de Guinée est déterminé à lui faire voir le même chemin », a  prévenu Ousmane Gaoual Diallo, coordinateur de la cellule de communication de l’UFDG, le principal parti d’opposition en Guinée.

Ousmane Gaoual lui rappelle d’ailleurs  qu’il a juré sur les Lois de la République qu’il a promis de respecter et de faire respecter.

« Alpha Condé a juré sur les Lois de la république à faire respecter la Loi. Donc, aujourd’hui, voir des gens promouvoir des idées de coup d’Etat Constitutionnel contre-nature  et dire en tant que garant des dispositions légales, qu’il observe le débat, c’est un manque de responsabilité.

Le chef de l’Etat ne montre pas de la hauteur  et de la grandeur parce qu’il est en train de dire qu’il observe un coup d’Etat civil se produire dans son pays. Je pense qu’il doit s’inspirer de ce que son homologue du Niger a fait lorsque les sirènes révisionnistes ont voulu promouvoir une modification de la Constitution, il les a traduits devant les tribunaux.

Si Alpha voulait suivre la bonne pratique dans la sous-région, il devait aussi le faire, en sachant que la Guinée et le Togo sont les seuls pays en Afrique de l’Ouest qui n’ont pas connu d’alternance démocratique. Mais les guinéens entendent vivre cet événement en 2020, parce qu’Alpha Condé, qu’il  le souhaite ou non, il est clair pour nous, qu’il ne sera pas au-delà  de son mandat à la tête nation guinéenne (…).

Je pense qu’il doit entendre raison, il a plus de 80 ans, il n’a pas l’énergie pour diriger une nation. Ce sont ses arrières petits-fils qui sont à la tête des Nations modernes (Canada, France, Autriche), ce sont des trentenaires et des quadras qui dirigent ces pays. Cela doit le guider », a indiqué le parlementaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.