Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Coup de tonnerre à la CPI : Bensouda avoue son échec face à Gbagbo

Coup de tonnerre à la CPI : Bensouda avoue son échec face à Gbagbo
468×60 content ad
La procureure en chef de la cour pénale internationale Fatou Bensouda a avoué avoir lamentablement échoué dans l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé contre le procureur, a constaté un journaliste d’Ivoirebusiness.

Elle a fait cette importante déclaration le 17 juillet 2019 lors de la publication de son plan stratégique 2019-2021.

A la page N°4 paragraphe 3 de ce plan (rubrique Résumé analytique), elle avoue avoir essuyé un important revers dans l’affaire Gbagbo et Blé Goudé, et s’engage à tirer toutes les conséquences de son échec.
Elle s’engage également à preparer son rapport de fin de mandat.

Il n’y a pas que dans l’affaire Gbagbo et Blé Goudé qu’elle reconnaît son échec. Elle avoue également son échec dans les affaires Rutho et Sang, et Bemba.

Ci-dessous, les aveux de Fatou Bensouda :
« 3.
Le Plan stratégique 2019-2021 coïncide aussi avec une période de résultats mitigés à l’audience et de difficultés extérieures inédites.

Malgré un certain nombre de succès obtenus à l’audience par le Bureau entre 2016 et 2019 (notamment dans l’affaire Al Mahdi, l’affaire Bemba et consorts et, plus récemment, l’affaire Ntaganda) et les efforts considérables déployés par ses membres dévoués et compétents,
celui-ci a essuyé d’importants revers (dans l’affaire Ruto et Sang, l’affaire Bemba et l’affaire Gbagbo et Blé Goudé).

Ces résultats insatisfaisants sont la conséquence d’un ensemble de facteurs et notamment des effets résiduels de la stratégie du Bureau antérieure à 2012, de la nécessité de renforcer la stratégie actuelle, des obstacles rencontrés en matière de coopération et de sécurité et, enfin, des difficultés à apprécier les règles juridiques en vigueur en raison parfois d’un conflit de jurisprudence ou de méthode.

Bien que certains de ces facteurs à l’origine de ces résultats échappent au contrôle du Bureau, ce dernier demeure fermement résolu à tirer les enseignements tant de ses échecs que de ses réussites et à faire tout ce qui est en son pouvoir pour obtenir de meilleurs résultats à l’audience.

Le présent Plan stratégique 2019- 2021 doit tendre vers cet objectif.

Bureau du procureur
Plan stratégique 2019-2021»

Michèle Laffont
Correspondante permanente aux Pays Bas

Lire les aveux de Fatou Bensouda sur… https://www.icc-cpi.int/itemsDocuments/20190726-strategic-plan-fra.pd

Source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.