Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire: Urgence Panafricanistes dresse son bilan 2018 et décline ses perspectives pour cette année

Côte d’Ivoire: Urgence Panafricanistes dresse son bilan 2018 et décline ses perspectives pour cette année
468×60 content ad
Le coordinateur ti’ngue fouêt de l’ONG Urgence panafricaniste session Côte d’Ivoire (URPANAF CI) a présenté ce dimanche 10 mars à Cocody  cité rouge dans la salle télé, le bilan des activités de l’année 2018 et annoncé les couleurs de l’année 2019.

C’était en présence de plusieurs activistes venus de diverses régions de la Côte d’Ivoire. Quatre activités majeures figurent en tête du bilan. Il s’agit :  d’un don de fournitures scolaires et de vivres à l’ EPP Bananier, une école primaire pour enfants défavorisés située à la Riviera palmeraie; d’une conférence anti-CFA coorganisée avec le Pr Mamadou Koulibaly, suivie d’une marche au grand carrefour de Koumassi pour dénoncer les bases militaires françaises; de la grande mobilisation internationale anti-CFA à la cité rouge lancée par Kemi Seba et enfin le soutien financier apporté à Samba David qui devait subir une opération dans l’immédiat, puisqu’il fut victime d’empoisonnement à sa sortie de prison.

-lira aussi- La lutte contre le franc CFA s’intensifie en Côte d’Ivoire

Spécifiquement, au sujet de la lutte contre le francs CFA, l’ONG Urgence panafricanistes (URPANAF) a fait d’énorme progrès et multipliera encore plus ses actions cette année” a affirmé M. Diallo Malcomx, responsable de la session URPANAF CI grand ouest.

Le coordinateur ti’ngue fouêt, responsable de l’ONG Urgence panafricaniste de Côte d’Ivoire a en fin de sa présentation, invité ses camarades activistes à créer plusieurs sous-sessions dans leur commune, département et région.
Cette année le grand défi sera d’être plus actif sur le terrain en posant des actions symboliques sur divers plans notamment sur le plan social car c’est un des piliers de l’urgence panafricanisme” a t-il conclut avant de prononcer cette fameuse phrase de Thomas Sankara  “La patrie ou la mort, nous vaincrons”.

La rédaction

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.