Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire: Une jeune fille et son petit frère volent plus de 8 millions de Fcfa pour une immigration clandestine

Côte d’Ivoire: Une jeune fille et son petit frère volent plus de 8 millions de Fcfa pour une immigration clandestine
468×60 content ad
L’Europe à tous prix. C’est cette idée indéboulonnable que se sont fixée dans leur tête, S.M. et son petit frère S. Ma, âgés respectivement de 17 ans et 16 ans. Mais à leur jeune âge, quels peuvent être les moyens d’y parvenir ?
Sans la possibilité d’obtenir un visa, ni titre de séjour, ils vont opter pour l’immigration clandestine. Ils tracent leur chemin, en évitant le piège de la Libye, dont on dit qu’il y a un réseau de trafic humain sur place. Ils vont quitter la Côte d’Ivoire, passer par le Burkina Faso puis le Niger, et enfin parvenir en Algérie. De là, ils pourront « facilement » gagner l’Europe et choisir leur pays.

On croit que S.M. et son cadet vont faire de petits jobs à Zoupleu, leur village, dans la commune de Danané, pour obtenir de quoi effectuer leur voyage périlleux. Mais non. Ils décident d’emprunter un raccourci, en se comportant en filous.

Ils vont donc soutirer l’argent d’une coopérative dont leur géniteur est un responsable qui tient les finances. Ils étudient les faits et gestes de leur géniteur. Finalement, ils réussissent à tromper sa vigilance, et ont accès au coffre-fort de la coopérative. Ils soutirent plus de huit (8) millions de francs Cfa. Vite, il faut quitter le village de Zoupleu. C’est ce qu’ils font. C’est à bord d’un taxi communal de Man qui dessert la localité de Zoupleu. Les gendarmes de l’escadron de Man, qui interceptent le taxi en question, procèdent à un contrôle de routine. À leur vue, les deux jeunes adolescents paniquent. Ils sont interrogés sur leur provenance et leur destination. L’incohérence dans les propos, pousse les gendarmes à fouiller leur bagage. Sacrilège, ce sont 8.010.000 francs Cfa qui y sont découverts.

Ils se mettent à table et expliquent tout, depuis leur plan jusqu’au vol des sous de leur propre père. Une enquête a été ouverte, pour voir les possibles complicités et même s’il y a eu plus d’argent volé.

Source : linfodrome

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.