Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire: « Soro a bel et bien été harcelé par Ouattara » (Franklin Nyamsi)

468×60 content ad
Le Conseiller spécial de Guillaume Kigbafori Soro, Franklin Nyamsi Wa Kamerun, a réagi, crûment, à l’interview du président de la République, Alassane Ouattara, sur Radio France internationale (Rfi). Sur sa page Facebook, et depuis Paris en France, le collaborateur de l’ancien président de l’Assemblée nationale a littéralement tiré, dimanche 10 février 2019, sur le chef de l’exécutif ivoirien, relativement à la démission de son patron de la tête du parlement ivoirien.

 

-Un texte de Hervé KPODION-

Quelques pans de cette sortie d’Alassane Ouattara venaient d’être diffusés, dimanche soir, sur « la radio mondiale ». Franklin Nyamsi de répondre au chef de l’Etat en 4 points essentiellement. « Et qu’il soit clair que nous n’accepterons plus le discours de condescendance, de mépris, d’ingratitude et (…) que croit pouvoir nous infliger le président Alassane Ouattara. Nous ne laisserons plus passer les actes d’humiliation ! », a fulminé Franklin Nyamsi, faisant une mise au point.

« Le leader Guillaume Soro a bel et bien été harcelé par le président Alassane Ouattara et son clan, pour le pousser à la démission. Toute autre version est fausse ! Le président Alassane Ouattara a bel et bien forcé la main à l’ancien président de l’Assemblée nationale. Tout le monde le sait ! Et ce ne sont pas les imprécations d’un Adama Bictogo en début décembre 2018 et début janvier 2019, qui prouveront le contraire. Encore moins les audiences du 5 et du 25 janvier 2019, durant lesquelles le président Ouattara a mis le chef du Parlement en demeure de rejoindre le Rhdp unifié ou de démissionner de la tête de l’Assemblée nationale. Et c’est pour sauver la paix en Côte d’Ivoire que notre leader leur a rendu le tabouret, afin de mieux se préparer à solliciter le fauteuil auprès du grand peuple de Côte d’Ivoire », a affirmé le Conseiller spécial de Guillaume Soro.

En outre, il a révélé que l’ex-président du Parlement « n’a aucun projet d’exil universitaire aux États-Unis ». Parce qu’à l’en croire, « ses cours de Phd en Amérique se poursuivront par correspondance et en alternance ». « Notre leader est, sera et demeure essentiellement dans et auprès du peuple de Côte d’Ivoire et au cœur des aspirations de son pays », a-t-il soutenu ; se réjouissant que Guillaume Soro se soit éloigné du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), parti unifié.

« Le leader Guillaume Kigbafori Soro n’a plus rien à voir avec le parti faussement majoritaire du Rhdp unifié, car en l’absence du Pdci-Rda, des Forces nouvelles et de nombreuses bases du Rdr historique, le Rhdp unifié est en réalité une force politique minoritaire et rabougrie, dont l’apparente importance ne vient que de l’abus des moyens de l’État de Côte d’Ivoire », a martelé Franklin Nyamsi, laissant entendre que seul le peuple de Côte d’Ivoire choisira son prochain président. Il a critiqué le pouvoir Ouattara sur sa gestion des affaires politiques, soulignant que Guillaume Soro « n’a jamais confondu République et monarchie ». Selon lui, « c’est le peuple qui choisit le président de la République en Côte d’Ivoire et non des filiations complaisantes et contradictoires. Guillaume Soro, le futur président de la Côte d’Ivoire, sera choisi par le seul peuple souverain, avec la grâce de Dieu, puisque nous sommes en terre de foi en Afrique ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.