Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire: L’opposition dénonce le gouvernement Amadou Gon Coulibaly III comme “une équipe de campagne pour Ouattara”

Côte d’Ivoire: L’opposition dénonce le gouvernement Amadou Gon Coulibaly III comme “une équipe de campagne pour Ouattara”
468×60 content ad
Le nouveau gouvernement ivoirien n’est “rien d’autre qu’une équipe de campagne” du président Alassane Ouattara, a accusé mercredi une coalition de l’opposition ivoirienne.

 

Le président Ouattara a nommé mardi un nouveau gouvernement largement dominé par sa formation politique, et ouvert aux personnalités favorables à son projet de “grand parti unifié”.

“M. Ouattara est depuis hier (mardi) officiellement en campagne pour 2020 après la mise en place d’une équipe pléthorique de 41 personnes”, a déclaré le président de la jeunesse de “Ensemble pour la démocratie et la souveraineté” (EDS), Justin Koua, lors d’une conférence de presse.

“Comment comprendre la nomination d’un ministre de la ville? et pourquoi pas un autre du village? Un ministre de l’emploi et un autre ministre de l’emploi jeunes?”, a ironisé M. Koua.

Il a annoncé un grand meeting de l’opposition le 28 juillet à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan considéré comme un fief de l’opposition du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo.

EDS est une coalition qui regroupe des partis politiques, des associations de la société civile et une partie du FPI. La plateforme, qui a été particulièrement active lors des protestations contre le nouveau Sénat dont l’élection a eu lieu en mars, demande surtout une nouvelle commission électorale (CEI) avant tout nouveau scrutin et notamment avant la présidentielle de 2020.

EDS a qualifié le président de la CEI, Issouf Bakayoko, d'”homme lige” du président Ouattara dont le mandat s’achève en 2020.

M. Ouattara a déclaré en juin qu’il n’excluait pas de se présenter pour un troisième mandat, une hypothèse qualifié d'”anticonstitutionnelle par l’opposition.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.