Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire : Gbagbo, le modèle dont s’inspire Soro pour la conquête du pouvoir en 2020 ?

Côte d’Ivoire : Gbagbo, le modèle dont s’inspire Soro pour la conquête du pouvoir en 2020 ?
468×60 content ad
« C’est comme ça que Laurent Gbagbo  a pris le pouvoir, quand il parcourait le pays et qu’il était près des gens, le système le négligeait, se moquait, mais il a fini par devenir président ».
Voici en résumé l’argument type avancé ces derniers temps par l’entourage du député de Ferkessedougou face à nos interrogations quant à sa trajectoire politique voire personnelle.

Après avoir renoncé à son projet de poursuite d’études aux USA préférant les poursuivre en ligne, Guillaume Soro  parcourt depuis peu les lointaines contrées du nord pour parfaire sa popularité et espérer un écho dimensionnel national en sa faveur en vue de la présidentielle de 2020.

Un choix pour faire taire ou satisfaire ceux qui l’alertaient sur les dangers d’isolement via la communication digitale tout azimut et qui lui conseillaient d’être plus en phase avec les réalités du terrain, voire lui demandaient d’atténuer son exposition directe au risque de tomber dans la banalité et devenir une sorte de lieu commun ivoirien sujet à association à toutes sortes d’humeurs locales jusqu’aux moqueries (affaire de l’œuf au Burkina, ndlr).

Selon nos informations, Guillaume Soro, un temps suspecté d’avoir été abusé par les conseils de certains de classés « proches », aurait récemment pris conscience de la spirale glissante dans laquelle il était embarqué, pour vite rectifier le tir même si certains observateurs pensent voir, en sa démarche, un isolement résultat d’une série de mauvais choix politiques.

Reste à savoir si cette rectification en vue d’une légitimité populaire, qui l’amène à s’imprégner des réalités de vie au quotidien de ceux dont personne ne parlent et se lancer dans des chantiers, certes modestes, de réhabilitation d’école, de lieu de culte ou de centre de santé, s’apparente à une sorte de chemin de croix, un passage obligé, que l’on pourra demain associer au parcours de son ancien mentor, même si les contextes et les époques ne sont plus les mêmes, qui pour l’heure n’a toujours pas donné suite à la demande de rencontre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.