Publicité temporaire en_tête
Header ad

Côte d’Ivoire: Dialogue direct entre Ouattara et Gbagbo, voici la délégation envoyé par Ouattara à Bruxelles

Côte d’Ivoire: Dialogue direct entre Ouattara et Gbagbo, voici la délégation envoyé par Ouattara à Bruxelles
468×60 content ad
Le Président Alassane Ouattara a décidé de parler directement avec Laurent Gbagbo. Il lui a pour ce faire envoyé une délégation de 5 personnes avec Hamed Bakayoko comme chef. Le but de cette mission est d’ouvrir des échanges directs avec le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) pour favoriser la paix en Côte d’Ivoire.

Le ministre Touré Mamadou l’avait dit, le gouvernement prendra des initiatives envers Laurent Gbagbo lorsque sera clôturée la procédure judiciaire dans laquelle il est engagé contre la Cour Pénal Internationale (CPI). Alassane Ouattara n’aura finalement pas attendu la fin de celle-ci avant de se rapprocher de son prédécesseur.

-lire aussi- En direct sur Facebook : Charles Blé Goudé demande aux Ivoiriens de s’inspirer du Ghana (Vidéo)

Nous apprenons de sources proches du pouvoir d’Abidjan qu’une délégation d’hommes d’État a débarqué à Paris le 30 mars dans le but de rencontrer en Belgique le Président Laurent Gbagbo. Cette délégation envoyée par le Président Alassane Ouattara est composée du ministre d’État Hamed Bakayoko, de la ministre Kaba Niéllé, de Koné Bruno, de François Amichia et aussi du diplomate Alcide Djédjé, ancien ministre des Affaires étrangères de Laurent Gbagbo, certainement l’homme à la base de cette initiative.

Ce diplomate proche de l’ex-Président qui a quitté le FPI pour fonder son propre parti politique est un homme de dialogue. Même si personne n’a compris sa démarche, il serait celui qui a convaincu Hamed Bakayoko et le Président Alassane Ouattara de faire ce premier pas en direction du Président Laurent Gbagbo pour favoriser le retour de la paix en Côte d’Ivoire.

Laurent Gbagbo, qui est toujours en attente d’un éventuel appel de la décision des juges qui l’ont acquitté, réside à Bruxelles dans le cadre d’une liberté conditionnelle. Charles Blé Goudé, son ancien ministre qui fut son codétenu est lui resté à La Haye, faute de pays souhaitant l’accueillir sous la même forme.

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Avatar
    Geni Guessan

    C’est un hypocrite qui croyait qu’il allait moisir dans le cachot.; comme l’objectif n’a pas été atteint il passe maintenant au saupoudrage.

    Répondre
  2. Avatar
    YAO N'DRI

    Très belle initiative pour la paix en côte d’Ivoire je les initiateurs et artisans de cette démarche et les encourage à aller plus loin. Vive la côte d’Ivoire dans la paix et cap sur le développement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.