Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Cameroun : marche des partisans de Maurice Kamto, entre infos et intox

Cameroun : marche des partisans de Maurice Kamto, entre infos et intox
468×60 content ad
Les partisans de l’ancien candidat à la présidentielle sont à nouveau descendus dans la rue dans certaines villes du pays à l’appel du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, son parti politique.

En prison depuis la fin janvier à la suite d’une manifestation ayant dégénéré dans les représentations du Cameroun en Europe, Maurice Kamto maintient la pression sur les autorités de Yaoundé.

Ses partisans ont à nouveau annoncé une mobilisation ce 1er juin dans les grandes villes camerounaises. Ils demandent la libération de leur leader Maurice Kamto et celle de plusieurs dizaines de ses amis interpellés en même temps que lui ou quelque temps après.

Une mobilisation qui a – encore – été interdite par l’administration camerounaise souvent critiquée pour sa rigidité en rapport avec les manifestations publiques sitôt qu’elles sont organisées par des organisations indépendantes ou d’opposition.

Dans ce contexte, inutile de dire que la journée de samedi a été d’office classée sous haute tension.

À l’ère des réseaux sociaux, les récits les plus contradictoires sur le film de la journée s’épanouissent. L’enjeu de la bataille : l’intensité de la mobilisation.

De la prison, Kamto est-il capable de mobiliser ? Oui, disent ses partisans ; non, leur répondent leurs adversaires.

La politique sur Facebook

Dès les premières heures de la matinée, des profils identifiés comme étant proches du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) ont diffusé des photos et des vidéos de quelques dizaines de manifestants supposés avoir pris d’assaut la place de la Poste centrale, un point névralgique d’où partent l’essentiel des rues de la capitale camerounaise…lire la suite sur africanews.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.