Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Cameroun: la France dévoile accidentellement le successeur de Paul Biya

Cameroun: la France dévoile accidentellement le successeur de Paul Biya
468×60 content ad
Selon le site d’information coupsfrancs, l’Ambassadeur de France près le Cameroun a fait des confidences sur le dauphin du président camerounais. Pour concrétiser le rêve très cher à Paul Biya, les couloirs de l’Elysée, toujours selon la même source, sont mis à contribution.

Gilles Thibault, le diplomate français a levé un coin de voile sur ce qui se dessine entre le Cameroun et la France pour l’après Biya. Alors que la plupart des potentiels candidats à l’élection présidentielle sont impliqués dans les affaires pendantes devant la justice, Paul Biya aurait sollicité l’appui de la France pour atteindre son objectif, révèle Rémy Ngono sur le site cité supra. Si Biya ne veut pas donner le pouvoir à l’opposition, il ne veut pas non plus le léguer à ses hommes de main. Il a son plan. Et, selon la même source, s’il n’associe pas la France à sa politique, il pourrait ne pas réussir.

Dans les confidences du diplomate que « coupsfrancs » a rapportées, c’est le fils du président qui va lui succéder. Pour ce faire, il faut des mesures exceptionnelles pour éliminer les potentiels candidats. Franck Biya aura donc la bénédiction de son père et de la France pour siéger sur le trône présidentiel camerounais. Le site d’informations camerounaises révèle que Franck Biya est un pion des temps futurs pour la France. Ce qui encourage la France à soutenir ce projet du président Biya. Dans les stratégies à mettre en place, la France pourrait court-circuiter l’intervention militaire américaine au Cameroun afin d’installer son artillerie diplomatique pour le transfert du pouvoir du père au fils.

Selon les indiscrétions du même site, Franck Biya est inconnu dans les arènes politiques et n’aurait pas la carrure nécessaire pour faire face aux difficultés liées à la fonction présidentielle. Le remaniement ministériel qui interviendra après le 20 mai pourrait faire de Franck Biya un membre du gouvernement afin de le préparer pour la prise du pouvoir. C’est peut-être ce deal qui a motivé la lettre de Paul Biya à Macron à la suite de l’incendie qui a ravagé Notre-Dame hier.

Articles similaires

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.