Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Burundi: au moins 9 morts dans l’effondrement d’une mine de coltan à Kabarore

Burundi: au moins 9 morts dans l’effondrement d’une mine de coltan à Kabarore
468×60 content ad
Au Burundi, au moins 9 mineurs ont été tués et une vingtaine d’autres blessés dans l’effondrement d’une mine de coltan, vendredi 17 mai. Nous ne l’apprenons que maintenant, car les autorités interdisent généralement toute communication. Le drame a eu lieu dans le nord du pays dans la province de Kayanza, où se trouvent de nombreuses mines artisanales.

En bas de chaque vallée de la région, des creuseurs transpirent nuit et jour pour extraire de précieux minerais. Au pied de la colline de Kivuvu, les lieux du drame, c’est du coltan que de jeunes hommes arrachent à la montagne. Ils n’ont rien pu faire, quand un déluge de terre s’est abattu sur eux.

« Ce sont des personnes qui creusaient à la recherche de minerai dans la localité de Kivuvu. Il y a eu glissement de terrain. Une partie de la montagne a recouvert les gens qui étaient en bas dans la rivière », témoigne Victor Ntakirutimana est l’administrateur de la commune de Kabarore.

Les recherches pour retrouver d’éventuels survivants se sont arrêtées samedi soir. Jean Bosco Ndereyimana, est le président d’Abba, ne association de défense des droits des travailleurs. Il en appelle le gouvernement à améliorer les conditions de travail des mineurs :« Nous déplorons surtout les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent. En plus, ces gens n’ont pas d’assurance pour leur vie. Nous demandons au gouvernement de tout faire pour que les conditions de travail soient améliorées ».

L’accident a eu lieu vendredi, mais on ne l’apprend que ce dimanche. Car le pouvoir burundais interdit systématiquement aux autorités locales de communiquer sur ces incidents dans les mines, sous peine de sanction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.