Publicité temporaire en_tête
Header ad

Bingerville : Une vieille femme de plus de 60 ans, violée dans un champ et tuée avec son foulard

Bingerville : Une vieille femme de plus de 60 ans, violée dans un champ et tuée avec son foulard
468×60 content ad
Il se trouve encore dans notre société, dans nos rangs, des individus pour poser des actes largement au dessus de la décence et de la cruauté. Il n’y a qu’à se référer entre autres, au crime commis sur la personne d’une sexagénaire à Bingerville. C’était le vendredi 5 juillet 2019.

Nos sources laissent, en effet, entendre que ce vendredi-là, des ouvriers se rendent sur un chantier de construction immobilière, à « Adjin-Palmeraie première extension », zone dépendant du territoire communal de Bingerville. Ils doivent y effectuer leur job.

Mais alors qu’ils passent leur chemin, leurs regards tombent sur une image bien trop macabre. C’est que dans un champ, ils découvrent le corps sans vie d’une vieille dame. La pauvre, étendue sur le dos, est nue du bas-ventre jusqu’aux pieds.

-lire aussi- CPI: Le juge Cuno Tarfusser crucifie Fatou Bensouda

Affolés par ce qu’ils viennent de voir, ces jeunes ouvriers alertent leur patron. Et quelques moments plus tard, la police, saisie, dépêche des éléments sur place. Ces derniers sont en compagnie d’un médecin pour le constat d’usage.

Ce toubib qui procède à l’examen du corps, relève que les parties intimes de la pauvre femme portent les marques de violences sexuelles. A preuve, ces parties intimes sont tuméfiées et présentent une métrorragie. C’est-à-dire, une hémorragie utérine.

Et ce qui est encore plus détestable, c’est qu’il nous revient, par ailleurs, que les auteurs de cette ignominie ne s’arrêtent pas qu’au viol de l’infortunée mère de famille. Ils parachèvent leur acte portant déjà la charge d’une cruauté sans nom, par le meurtre de la pauvre, commis à l’aide de son foulard dont ils se servent pour l’étrangler.

-lire aussi- Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié, auteur des violences à Béoumi, voici les explications

En un rien de temps, la nouvelle de cette découverte macabre fait le tour du secteur et parvient à des proches de la défunte. Ce sont ces derniers qui, arrivés sur place, permettent d’identifier la malheureuse. On apprend donc que l’infortunée femme qui répond aux initiales D.A, est âgée de 63 ans. L’âge où une femme, justement, supporte difficilement des rapports sexuels dont elle n’en éprouve plus d’ailleurs une envie impossible à repousser. Toujours apprend-on, c’est une pauvre ménagère qui habite « Campement agri », une bourgade périphérique de Bingerville.

Le constat des macabres faits, place est laissée aux agents des pompes funèbres qui font leur boulot, en enlevant le corps sans vie, pour la morgue. Une enquête policière est immédiatement ouverte, en vue de retrouver et de mettre la main sur les auteurs de ce crime digne d’un animal.

KIKIE Ahou Nazaire/Linfodrome

Source : ---PHOTO D'ILLUSTRATION---

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.