Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
 
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Bientôt des véhicules made in Côte d’Ivoire grâce à Renault

Bientôt des véhicules made in Côte d’Ivoire grâce à Renault
468×60 content ad
La Côte d’Ivoire est en passe d’accueillir une unité d’assemblage de véhicules neufs. Fabrice Cambolive, vice-président de Renault, a rencontré le PM Gon Coulibaly, ce 31 janvier, en vue de lui faire part de l’ambition de son groupe.

L’industrialisation de la Côte d’Ivoire devient de plus en plus une réalité sous la gouvernance d’Alassane Ouattara. Le président ivoirien s’était en effet donner pour leitmotiv, dès son accession à la Magistrature suprême, de travailler à l’émergence du pays à l’horizon 2020. Même si cette réalité tarde quelque peu à se matérialiser, il n’en demeure pas moins que le pays ait réalisé un bond qualitatif vers ce noble objectif. Des ponts, des routes et autres infrastructures économiques ont été réalisés durant ses huit années de règne.

A cela s’ajoutera une usine d’assemblage de véhicules neufs dans un proche avenir. C’est du moins ce qui ressort de la rencontre tenue fin janvier entre le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et des représentants de la marque Renault.

Fabrice Cambolive, émissaire du constructeur français, était venu rencontrer les autorités ivoiriennes pour leur faire part de la volonté de sa société d’implanter en Côte d’ Ivoire une unité d’Assemblage de véhicules.

Ce choix est loin d’être fortuit dans la mesure où les ventes de véhicules neufs en Côte d’Ivoire sont en nette croissance. De 8 660 en 2016, cette vente est passée à 10 000 en 2017. La marque Renault a vendu à elle seule plus de 1 000 véhicules en 2018.

L’installation à Abidjan n’obéit donc qu’à une stratégie de marketing en Afrique subsaharienne eu égard aux résultats financiers très encourageants.

Notons que le gouvernement ivoirien avait interdit l’importation des véhicules de plus de 5 ans en Côte d’Ivoire. Cette décision est assurément la conséquence logique de la nette progression de l’achat de véhicules neufs par la population ivoirienne.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.