Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Afrique du Sud: la société civile passe à l’offensive contre les violences xénophobes

Afrique du Sud: la société civile passe à l’offensive contre les violences xénophobes
468×60 content ad
Des organisations sud-africaines ont décidé de s’unir contre la recrudescence des violences xénophobes en Afrique du Sud.

Pour plusieurs organisations de la société civile sud-africaine, la recrudescence de la xénophobie, est une honte pour le pays. Ses organisations n’arrivent pas à comprendre comment est ce qu’après 25 ans de la démocratie, le pays soit encore à cette étape. Elles ont donc décidé de former une coalition pour contrer ses attaques inhumaines: « Nous sommes honteux, car après 25 ans de démocratie, voilà où nous en sommes. Nous continuons à nous battre entre nous. Çà ne peut pas se produire, pas au nom de tous les Sud-Africains. Il faut que cela cesse. Tous les 4 ans, on se retrouve au même point. », déplore Teboho Mashota, de l’organisation des avocats pour les droits de l’homme.

« Pour nous, ces attaques xénophobes sont des attaques contre la classe ouvrière. Ce ne sont pas n’importe quels migrants qui sont ciblés, mais les plus pauvres. Tout cela est lié à un chômage et une pauvreté qui augmentent, ce qui pousse à s’en prendre aux migrants comme boucs émissaires, ce qui permet de faire oublier les échecs du système. », ajoute Mametlwe Sebei, président d’un syndicat de travailleurs de différentes industries cité par RFI.

Pour finir, la coalition appelle les autorités à adopter une position de fermeté face à cette situation qui ternit l’image du pays. Depuis dimanche, les violences xénophobes ont fait 10 morts et plus de 70 arrestations avec des magasins appartenant aux commerçants étrangers pillés et incendiés.

BeninwebTV

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.