Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
 
Publicité temporaire en_tête
Header ad

Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa promet plus d’attention à l’innovation technologique dans le pays

Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa promet plus d’attention à l’innovation technologique dans le pays
468×60 content ad
Le week-end dernier, lors du lancement du manifeste électoral du Congrès national africain (ANC), Cyril  Ramaphosa, le président de l’Afrique du Sud, a dévoilé l’engagement du parti politique à mettre en oeuvre un certain nombre d’actions fortes qui permettront au pays de tirer pleinement parti des opportunités de la quatrième révolution industrielle. Dans le manifeste qui a pour thème : « Cultivons l’Afrique du Sud ensemble », l’innovation a été instituée comme moteur du programme de croissance du pays.

De ce fait, il est prévu entre autres, l’augmentation de l’investissement en soutien à la recherche et l’innovation pour susciter des avancées technologiques critiques pour le développement du pays, l’amélioration de la formation technologique pour les jeunes Sud-Africains qui alimenteront  l’innovation, une meilleure accessibilité de l’Internet tant sur l’aspect technique que sur le coût.

Au-delà de l’attention particulière accordée à l’innovation TIC, le chef de l’Etat a indiqué qu’un soutien sera aussi apporté à l’e-commerce; l’introduction des TIC à l’école, dans l’administration publique, dans la santé ; l’intégration des petites et moyennes entreprises à l’économie numérique.

La commission présidentielle sur la révolution industrielle numérique, annoncée par le chef de l’Etat dans le discours sur l’état de la nation de 2018, devrait aussi entrer en activité d’ici peu. Elle dotera le pays d’un plan d’action complet qui le préparera efficacement au futur monde 2.0.

Cyil Ramaphosa a souligné qu’il est « fermement convaincu que le plan cohérent et réalisable exposé dans ce manifeste, est en accord avec les besoins et les aspirations » de développement du peuple sud-africain et « avec la bonne volonté du peuple progressiste du monde entier ».

Source : agenceecofin.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.