Publicité temporaire en_tête
Header ad

À Ankara, une foule agresse le chef de l’opposition turque

À Ankara, une foule agresse le chef de l’opposition turque
468×60 content ad
Le président du principal parti turc d’opposition, Kemal Kilicdaroglu, a été attaqué par un groupe de personnes lors d’un enterrement dans une banlieue d’Ankara, mais a été exfiltré par des agents de sécurité. Plusieurs personnalités politiques ont condamné les faits.

Kemal Kilicdaroglu, le président du Parti républicain du peuple (CHP), principale formation turque d’opposition, a été victime d’une attaque d’un groupe de personnes à comportement agressif dans la banlieue d’Ankara. Il a été exfiltré des lieux à bord d’un véhicule blindé, a précisé dimanche 21 avril la chaîne turque NTV.

L’agression s’est produite dans la banlieue de Cubuk, alors que l’homme politiqueassistait aux funérailles d’un militaire turc qui avait été tué. La cérémonie a rassemblé une foule dont certains membres ont adopté une attitude agressive vis-à-vis du chef de l’opposition. Plusieurs hommes ont encerclé Kemal Kilicdaroglu, alors que d’autres esquissaient des mouvements agressifs et criaient des accusations contre lui. Kemal Kilicdaroglu n’a pas éte blessé et a été placé sous la protection de la police.

Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, est arrivé sur les lieux.

La mairie d’Ankara a annoncé que le parquet avait entamé une enquête à la suite de cette attaque. Le président du parlement turc, Mustafa Sentop, a qualifié l’incident de provocation.

Le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP), Omer Celik, a également condamné l’agression.

Nous condamnons tout acte de violence. Personne n’a le droit de dépasser le cadre de la législation […] Les identités des responsables seront établies et les poursuites judiciaires nécessaires seront lancées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.