Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Publicité temporaire en_tête
Header ad

1er mai – Fête du travail: Alassane Ouattara fuit encore les travailleurs. Gon Coulibaly les reçoit

1er mai – Fête du travail: Alassane Ouattara fuit encore les travailleurs. Gon Coulibaly les reçoit
468×60 content ad
Les travailleurs ivoiriens célèbreront la Fête du Travail, ce 1er mai 2019, mais sans le président Alassane Ouattara. C’est donc l’esplanade de la Primature qui est aménagée pour recevoir cette fête.

Ces derniers mois ont été très tumultueux dans le secteur éducatif et d’autres services de la fonction publique en raison des grèves répétées. Les organisations syndicales avaient en effet adressé une plateforme revendicative à leurs ministères de tutelle, et partant, au Premier ministre. Les discussions entre le gouvernement et les grévistes ont connu certes des avancées notables, mais également des points d’achoppement. Le travail a donc effectivement repris dans les différents secteurs, n’empêche que les revendications demeurent.

Ce 1er mai sera donc l’occasion pour les centrales syndicales de dresser leurs chapelets de revendications à la faveur de la traditionnelle fête des Travailleurs. Elles auront cependant pour interlocuteur le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et non le Président Alassane Ouattara. Les dispositions sont d’ailleurs en train d’être prises, à la veille de cette fête, pour que la célébration se fasse à la primature. Les pistes pour le défilé des travailleurs, les chapiteaux et autres bâches devant accueillir les nombreux invités sont en train d’être installés.

Le Président Alassane Ouattara sera-t-il absent du pays pour que ce soit le Premier ministre qui préside la fête du Travail ? Pourquoi n’avoir donc pas confié la tâche au Vice-président Daniel Kablan Duncan suivant une délégation logique de pouvoir ? À quoi les travailleurs s’attendront-ils lors de cette fête en l’absence du chef de l’État ?

Voici autant d’interrogations qui taraudent les esprits des fonctionnaires que nous avons approchés.

Articles similaires

1 Commentaire

  1. Avatar
    BESSEKON

    Hé fonctionnaires de côte d’Ivoire YAKOO!!!! Les oreilles des autorités ne veulent même pas vous écouter, leurs nez ne veulent plus vous sentir, leurs mains ne veulent point vous toucher. Pourtant, vous êtes le surport de l’économie ivoirienne (…) Quel pays ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.